La Publication

La dernière édition critique des Histoires de Jean VI Cantacuzène a été publiée par Ludwig Schopen entre 1828 et 1832 dans la célèbre collection d’historiens byzantins connue sous le nom de « corpus de Bonn ». Celle-ci est d’autant plus périmée qu’elle reprenait à l’identique l’édition de la « Byzantine du Louvre » publiée à Paris en 1645, puis à nouveau à Venise en 1729, laquelle juxtaposait au texte grec d’un manuscrit parisien, le Coislin 144, la traduction latine et les annotations des jésuites Jakob Spanmüller (ou Jacobus Pontanus, 1542-1626) et Jacob Gretser (1562-1625), déjà parues à Ingolstadt en 1603, mais fondée sur un autre manuscrit.

En dehors de cette traduction latine, nous disposons, faites sur l’édition de Bonn, d’une traduction allemande encore inachevée par Georges Fatouros et Tilman Krischer (1982-2011, livre I-III) et de deux autres traductions anglaises partielles et inédites de Robert H. Trone (1979, livre I) et de Timothy S. Miller (1975, livre IV). On perçoit dès lors tout l’intérêt de disposer dès à présent d’une traduction française intégrale de cette l’œuvre, car le gain de temps est considérable. La traduction de Rodolphe Guilland soigneusement révisée par une équipe de philologues et d’historiens fournira les deux premier volumes du projet.

Il a par ailleurs semblé indispensable d’accompagner la traduction d’une mise au point biographique. Jusqu’ici en effet, les biographies de Jean VI ont été soit linéaires (Valentin Parisot en 1845, Donald Nicol en 1996), soit limitée à un aspect précis (Günter Weiss en 1969 pour l’étude sociologique de Jean VI et de ses partisans, Klaus-Peter Todt en 1991 pour Jean VI et l’Islam). Or il est aujourd’hui possible, puisque le volume des sources disponibles n’a cessé de croître, de renouveler l’approche biographique par une démarche thématique et collective. On se propose de donner à des spécialistes le soin de traiter des thèmes particuliers, comme : l’ascension des Cantacuzène ; Jean VI et le pouvoir impérial ; Jean VI et l’aristocratie terrienne ; Jean VI et l’Islam ; Jean VI et les Juifs ; Jean VI et l’hésychasme ; Jean VI et les Latins ; Jean VI et le monachisme ; Jean VI et les Serbes, Bulgares et Albanais ; Jean VI et les Ottomans ; Jean VI et l’Union des Églises ; Jean VI et les lettres classiques ; les manuscrits de Jean VI ; les héritiers Cantacuzène post-byzantins. Ce travail fournira le troisième et dernier volume du projet.

Pour résumer, les objectifs de la publication sont donc :

1. de rendre accessible une source grecque fondamentale de l’histoire byzantine aux spécialistes, aux médiévistes occidentalistes, au grand public ;

2. de proposer une biographie thématique de Jean VI Cantacuzène rassemblant les avancées récentes de la recherche sur son règne et sa période.